S.P.R.O. - SIREUIL
S.P.R.O. - SIREUIL

LES PERRUCHES ASIATIQUES

 

Perruche Grande Alexandre

 

Cette grande perruche mesure environ 45 à 50 cm de long à l’état sauvage et 55 à 60cm en captivité. Elle peut vivre jusqu’à 40 ans. Originaire d’Afghanistan, Arabie saoudite, Bangladesh, Bhoutan, Cambodge, Inde, Iran (Rép. islamique d’), Koweït, Laos, Myanmar, Népal, Pakistan, Sri Lanka, Thaïlande, Viet Nam, Yémen cet oiseau robuste a une bonne résistance au froid mais il faut prévoir un abri couvert et coupé des vents afin d’éviter les engelures. Cet oiseau est bruyant et très destructeur. S’imprègne facilement à l’homme et peut apprendre à parler.

Son plumage est vert, son collier noir très apparent, l’arrière du cou rosé. Rectrices internes vert bleuté, blanc-jaune à l’extrémité. Yeux gris cerclés de rouge, bec rouge foncé, pattes brun grisé. Femelle très semblable, mais dépourvue de collier noir.

La sous-espèce P. e. nipalensis est la plus grande de l’espèce mesurant 62 cm, elle présente une envergure de 20 à {{Unité|24|cm} et est de ce fait la plus grande perruche du monde. Elle ressemble beaucoup à la sous-espèce nominale P. e. eupatria. Par contre, les plumes de la poitrine et de l’abdomen chez les deux sexes présentent des reflets gris-blanchâtre, les joues et nuques sont nuancées de bleu et les mâles adultes présentent une large bande-nucale rose.

La sous-espèce P. e. magnirostris est légèrement plus grande, 60 cm, que P. e. eupatria et présente une envergure de 20 à 22,5 cm. Elle ressemble aussi beaucoup à la sous-espèce nominale. Par contre, les plumes de la poitrine et de l’abdomen chez les deux sexes présentent des reflets gris-bleu. La tache marron sur leurs épaules est typiquement plus rougeâtre (ou moins brunâtre) que chez la sous-espèce nominale. Leur bec est plus large et plus massif. Les mâles adultes présentent une large bande-nucale rose, les nuances de bleu au-dessus de la bande-nucale sont très restreintes ou parfois absentes chez certains spécimens.

La sous-espèce P. e. avensis est de même taille que P. e. eupatria, mesure 58 cm, présente une envergure de 19,4 à 22 cm et ressemble donc beaucoup à cette dernière. Par contre, le dessus de la tête et la nuque sont d’un vert-jaunâtre, les reflets bleus sont restreint aux joues et donc absents de la nuque. Les mâles adultes présentent une bande-nucale plus mince et d’un rose plus franc.

La sous-espèce P. e. siamensis est légèrement plus petite que P. e. eupatria, mesure 56 cm, présente une envergure de 17,9 à 20,5 cm et ressemble beaucoup à la sous-espèce nominale. Par contre, le dessus de la tête et de la nuque présente des reflets bleu-pâle, qui s’étendent à la couronne chez certains spécimens. Les joues sont vertes-jaunâtre, la tache marron de l’épaule est d'un rouge quasi exempt de teinte brunâtre et leurs pattes présentent une teinte jaunâtre prononcée. Les mâles adultes présentent une bande-nucale plus mince et d’un rose plus franc.

Elle doit son nom au  grand conquérant grec « Alexandre le Grand ». La perruche Grand Alexandre depuis quelques années se reproduit dans la  région de Bruxelles. Dans les années 1999 à 2000 il a été observé une vingtaine de couples en train de nicher. D’autres pays comme l’Allemagne ont pu observer le même phénomène. La femelle n’arbore pas de collier comme le mâle (noir en partie inférieure et rose en partie supérieure du cou).

Maturité sexuelle à 3 ans, nid de 90 cm sur 40 x 40 trou d’envol 12 cm (Prévoir un nid très robuste, l’idéal étant un tronc creusé) penser à ajouter un morceau de grillage pour servir d’échelle. La période de reproduction a lieu de Janvier à Mars, la femelle fait en temps normal 2 pontes voire 3 avec,  pour chacune d’elles, entre 3 à 4 œufs voire 6. L’incubation dure environ 28 jours après le dernier œuf pondu et les jeunes quittent le nid entre 6 à 7 semaines
Sa nourriture se compose de mélange de graines Grande Perruche, fruits frais (Pommes, Poire, Raisin, Agrumes…), légumes frais (carottes, courgettes, salade, mais en épi…), graines fraîches (Pyracantha mûr), branchage vert,  gritt, os de seiche.

 

Cette jolie petite perruche est originaire d’Inde et Sri Lanka Elle mesure environ 35 cm à l’âge adulte et vit une vingtaine d’années.

Le plumage est vert, plus vif sur les ailes et tendant au jaune sur les parties ventrales. Le croupion est azur, la queue bleue, l’iris jaune et les pattes roses. Les mâles ont une tête rouge foncé, d’où l’appellation de l’espèce, avec un liseré noir. Les femelles ont une tête gris-bleu au liseré jaune. De plus, les mâles adultes  possèdent une tâche rouge sur l’épaule inexistante chez la femelle.

Si la volière est assez vaste, elles se reproduisent volontiers, leur nichoir doit avoir un diamètre d’au moins 25 cm, une hauteur de 40 à 50 cm et un orifice d’entrée de 7 cm. Ces oiseaux ne construisent pas de nid mais utilisent des copeaux de bois ou de la tourbe mousseuse humide. 

La femelle y déposera 4 à 5 œufs qu’elle incube pendant 22 à 24 jours. Une fois nés, les jeunes s’emplument à l’âge de 6 semaines mais continuent d’être élevés et nourris, essentiellement par leur père, pendant un moment. Ils ne revêtent leur plumage   adulte que vers l’âge de 2 ans, voire plus dans certains cas, il est donc conseillé ‘attendre le plumage définitif, afin de les faire se reproduire.

Elle est dotée d’une grande rapidité de vol, c’est pourquoi il est préférable de les loger dans une volière spacieuse qui leur permettent de voler à leur guise (3 à 4 mètres de long). Les perruches à tête prune sont très résistantes donc elles peuvent vivre en volière intérieur ou extérieure, mais doivent avoir accès à un abri contre le gel, les courants d’air et l’humidité.

C’est une perruche très appréciée pour sa beauté, pour sa rusticité, pour les sons flûtés émis par le mâle en période de reproduction, et pour la facilité avec laquelle elle niche, aussi bien en volière qu’en cage. En dehors de la période de reproduction, les perruches à tête prune sont tolérantes envers leurs congénères et peuvent être gardées en petit groupe. Mais dès la saison des amours, il est préférable de maintenir les couples séparés.

A l’état sauvage, cette perruche recherche en général sa nourriture en petit groupe, surtout sur les arbres. Elle s’attarde rarement au sol. La tête de prune  est frugivore et granivore. Elle consomme surtout des fruits, des semences de toute sorte, et visite les rizières, les champs de blé et de maïs.

 

Perruche à moustaches

 

Les psittaculata alexandri fasciata, font partie de la grande famille des psittacula, comprenant la perruche à collier, la perruche Grande Alexandre et toutes les différentes espèces de perruches à moustache. Ces perruches sont asiatiques et proviennent de Birmanie, Java et Bornéo.

Ces grandes Perruches vivent en forêt à proximité des rizières où elles se nourrissent en provoquant quelques dégâts dans les cultures. On peut les trouver en montagne, jusqu'à 1800 mètres d'altitude, voire plus haut dans le massif de l'Himalaya. Elles vivent en bandes d'une dizaine d'individus.

Mesurant environ 35 à 40 cm, cette grande Perruche est verte sur le dos, la poitrine est rose plus ou moins clair et le ventre est bleuâtre. Le sommet de la tête et la face sont gris bleuâtre, le tour des yeux est vert. Une ligne noire va du bec à l'œil. Un large collier noir barre le cou presque jusqu'à l'arrière de la tête. La partie supérieure du bec est rouge.

A la vue de leur taille, on comprendra aisément que ces oiseaux doivent être logés en volière extérieure. Ils supporteront l'hiver sans problème, mais avec une protection contre les courants d'air, la pluie et la neige. Veillez aux matériaux de construction de la volière, car cette Perruche va déchiqueter le bois qu'elle trouvera ; prévoir une construction métallique avec un grillage à fil d'au moins 2 mm de diamètre. Dimensions minimum : 3 mètres de long sur 2 m de large x 2 m de hauteur. Dans nos régions européennes, la nourriture de base de cet oiseau sera pour un assortiment de graines grandes Perruches et de mélange perroquets. En hiver le tournesol et le chènevis seront préférés à toutes autres graines. Ne pas oublier des fruits, surtout de la pomme et de la verdure. Pour éviter de remplacer trop souvent les perchoirs, alimentez en permanence la volière avec des branches fraîches. La tête de la femelle est plus bleuâtre que chez le mâle. Chez elle, la partie supérieure du bec est grise ou noire.

(Extrait de SORP élevage perruche à moustache)

Ces perruches sont plus connues comme oiseaux de volière, et cela ne fait que peu de temps qu'elles sont entrées dans les foyers comme oiseaux de compagnie.

Elles étaient connues comme oiseaux assez bruyant et criard en volière.

Comme oiseaux de compagnie, elles remplacent leurs cris d'appel, par une grande faculté à imiter la voix humaine,  parlent même assez bien et apprennent très vite.

Malheureusement, pour elles, les perruches à moustache, n'obtiennent leurs splendides couleurs que deux à trois ans après leur naissance. Avant cela, elles sont d'un vert uniforme. Mais une fois adultes, cela change totalement. La poitrine devient rose, la tête devient gris bleu souligné par un dessin de moustache noir soutenu. Et elle attrape une queue beaucoup plus longues et fine, que les juvéniles, avec deux grandes plumes bleue intense.

La mandibule supérieure du mâle est rouge. Alors que celle de la femelle restera noire. Par contre la femelle aura un collier rose.

 

Perruche de Derby

Derby mâle

 

Ce splendide perroquet est originaire du Sud-Est du Tibet au sud-ouest du Sichuan, Nord-est de l’Assam au nord du Yunnan. Ce très bel oiseau avec un cri fort désagréable est fortement déconseillé en tant qu’oiseau de compagnie d’intérieur si vous voulez gardez de bonnes relations avec vos voisins.

La tête a des nuances de bleu gris avec un front noir. On observe également la couleur du plumage noir qui s’étend de la mandibule à l’œil sous la forme d’un trait. On retrouve la couleur noire au niveau de la gorge également, tandis que les ailes et la nuque sont vertes, ce qui sert de camouflage dans la nature. Les ailes sont recouvertes d’un voile jaune.

Elle mesure environ 50 cm à l’âge adulte et a une durée de vie de 30 ans. La mandibule supérieure et inférieure du mâle est rouge, alors que celle de la femelle est complètement noire. Pour la reproduction placer les couples en volière métallique extérieure. Ils résisteront très bien au froid, cependant ils seront sensibles au gel des pattes et doigts. La maturité sexuelle est atteinte vers l’âge de 4ans, la femelle pond souvent 3 œufs qu’elle couve pendant 24 à 26 jours, les jeunes quittent le nid vers l’âge de 52 jours. Il se nourrit de mélange de graines pour grandes perruches, alpiste, sarrasin, noix, fruits, légumes, graines germées, baies sauvages, pain au lait. Lui donner régulièrement des branches fraîches afin d’éviter que cet oiseau s’en prenne à la volière ou aux nids.

Derby femelle

 

Perruche à collier d’Asie et mutations

collier mâle

 

La perruche à collier (Psittacula krameri) est de l’ordre des Psittaciformes – Famille des Psittacidés. C’est un oiseau qui mesure 38 à 42cm et qui peut vivre 30 ans.  La Perruche à collier habite naturellement les savanes arborées et les zones cultivés tropicales d'Afrique et d'Asie. Elle est sédentaire. L'espèce Psittacula krameri est subdivisée en quatre sous-espèces très proches morphologiquement mais ayant des aires de répartition différentes :

 En Afrique :

  • P. k. krameri, communément appelée Perruche à collier-africaine nominale (Scopoli, 1769) localisée du Sénégal à l'Ouest de l'Ouganda et au Sud du Soudan;
  • P. k. parvirostris, communément appelée Perruche à collier-abyssinienne (Souance, 1856) localisée de l'Est du Soudan au Nord de l'Éthiopie et en Somalie.

En Asie

  • P. k. borealis, communément appelée Perruche à collier-boréale alias de Neumann (Neumann, 1915) localisée de l'Est du Pakistan jusqu'au Myanmar;
  • P. k. manillensis, communément appelée Perruche à collier-indienne (Bechstein, 1800) localisée au Sud de l'Inde et au Sri Lanka.

Les différences morphologiques entre sous-espèces sont mineures et concernent la taille de l'oiseau, celle de son bec et la couleur de ce dernier.

Le genre Psittacula comprend 15 espèces de perruches dont la très rare perruche de Maurice (Psittacula echo), strictement localisée sur l'Île Maurice, et la grande perruche Alexandre (Psittacula eupatria)

Elle est commune dans les zones cultivées, les milieux urbains, les parcs et les jardins, la campagne ouverte avec des arbres, les zones avec des palmiers, la forêt sèche et ouverte. On la trouve aussi dans les zones semi-désertiques, les jungles secondaires aérées, plutôt sur les basses terres. Elle aime les savanes à herbe courte et semi-désertiques, les terrains buissonneux ouverts, les vallées boisées, les forêts toujours vertes.

Elle est devenue une habituée des vastes parcs des grandes cités. En captivité, elle est une excellente imitatrice qui peut reproduire les sons de la maison, et même prononcer quelques mots.

La perruche à collier a un plumage vert jaune, une longue queue graduée, et un bec crochu, large et arrondi, de couleur rouge rose.

Le mâle a une bavette noire, un collier noir et rose orangé étroit, qui part de la bavette, remonte autour des joues, pour s’achever en pointe fine de part et d’autre de la nuque. Ce demi-collier est bordé derrière, d’une ligne étroite rose, qui s’allonge en travers de la nuque, au-dessous d’un indistinct croissant mauve-bleu, qui s’étend à l’arrière de la calotte. Les rémiges sont vert plus foncé au-dessus, et grises en dessous. La queue est vert bleuâtre sur les rectrices centrales, les sous caudales sont ocrées.

La femelle n’a ni bleu, ni rose, ni noir sur la tête, mais on peut distinguer un léger collier vert émeraude.

Le juvénile ressemble à la femelle adulte, mais il a des tons plus jaunes dans le plumage, la queue plus courte, et le bec rose à bout clair.

Pendant la saison de reproduction, les bandes se séparent. La parade nuptiale montre la femelle en train de gazouiller en roulant des yeux, et en faisant des demi-cercles avec la tête tout en agitant les ailes, pendant que le mâle se pavane. Ils se frottent le bec, et le mâle offre de la nourriture à la femelle en levant une patte. Les deux oiseaux à ces moments-là, émettent des sons doux.

La perruche à collier est monogame. Le nid de la perruche à collier est une cavité dans les arbres. Mais dans les villes, elles arrivent à nicher dans n’importe quelle cavité disponible en hauteur. Cela peut-être une crevasse dans un mur, sous un  toit, un ancien nid de pic… le nid est garni de bois décomposé.

La femelle dépose 3 à 4 œufs unis. L’incubation dure environ 22 à 24 jours, assurée par les deux parents, mais surtout par la femelle. C’est elle aussi qui élève les jeunes, occasionnellement assistée par le mâle. Les poussins obtiennent leur premier plumage à l’âge de 40/45 jours. Le plumage adulte apparaît à 18 mois, et complet à 32 mois.

La perruche à collier se nourrit de semences, baies, fleurs et nectar. Après la saison de reproduction, dans certains endroits, elles arrivent en groupes dans les champs pour se nourrir de grain, millet, riz et maïs, mais elles dévastent aussi les vergers et les plantations de café. En Californie, elle consomme des noix de Pécan, des bourgeons et des fruits variés.

(Voir dossier « mutation »)

Les perruches à collier sont très appréciées des éleveurs. Elles sont robustes et faciles à élever. Ces perruches sont essentiellement de la sous-espèce P. k. manillensis, plus rarement P.k. borealis et P. k. krameri. Les perruches à collier implantées en Europe sont très probablement des perruches d'élevage libérées ou échappées. De nombreuses mutations de la couleur du plumage ont été sélectionnées: lutino, bleu, bleu turquoise, albinos, crème-ino, cinnamon, lacewing, buttercup, …

 

(Voir dossier "mutations")

collier femelle
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© S.P.R.O. - SIREUIL