S.P.R.O. - SIREUIL
S.P.R.O. - SIREUIL

 

Les graines

L’équilibre alimentaire chez l’oiseau en captivité est atteint si les oiseaux mangent toutes les graines d’un mélange. Généralement, lorsqu’on renouvelle, on rajoute systématiquement de nouvelles graines sur les anciennes ; les oiseaux effectueront un tri et n’en mangeront que certaines. De plus, ils décortiqueront  les graines en rejetant les enveloppes dans le récipient et la mangeoire, apparemment pleine, peut ne contenir que très peu de nourriture. Il faudra donc souffler sur les graines afin que les écorces s’envolent avant de recharger (il existe des souffleurs ou nettoyeurs électriques qui récupèrent les graines intactes).

Il est, de plus, souhaitable de fournir de temps en temps certaines graines dites « de santé », (laitue, œillette, chardon, etc.).De même les graines germées de millet, d’alpiste et de blé sont recommandées en période de reproduction.

Il est bien connu que bien des éleveurs ont leur propre recette de mélange de graines ; les principales graines entrant dans la composition de ces mélanges sont :

-      

-              le gruau d’avoine,

-              l’alpiste,

-              le blé,

-              le chènevis,

-              le lin,

-              la millade d’Anjou,

-              le millet blanc,

-              millet japonais,

-              millet jaune plata,

-              millet roux,

-              le moha,

-              la navette,

-              le niger,

-              l’œillette ou pavot bleu,

-              le riz paddy,

-              le sarrazin.

-              Le dary blanc ou sorgho

 

 

 

  

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© S.P.R.O. - SIREUIL